07/06/2010

Apple devoile sont iphone v4

Ce lundi à San Francisco, Steve Jobs, le patron mythique d’Apple, a dévoilé une nouvelle version de son smartphone vedette.

« L’iPhone 4 est la plus importante avancée depuis le premier iPhone », a lancé Steve Jobs lundi en ouvrant la conférence des développeurs d’Apple, à San Francisco. La quatrième version de l’iPhone doit redonner l’avantage à la firme de Cupertino sur le marché en vive croissance des smartphones. L’enjeu est majeur pour Apple. Depuis huit mois, la téléphonie mobile est devenue son premier métier, devant les ordinateurs Macintosh. Au dernier trimestre, 40 % du chiffre d’affaires et de « 50 % à 60 % du résultat opérationnel » du groupe, selon les analystes, proviennent des téléphones mobiles.

Le nouvel appareil est plus rapide que le précédent iPhone 3GS. Il est dit « multitâche » : il peut télécharger et utiliser en même temps plusieurs applications. Le nouvel iPhone offre une navigation plus fluide pour passer d’une application à l’autre et surfer sur Internet. « Le nouvel appareil ressemble beaucoup à l’actuel. Il s’agit d’une version améliorée du point de vue de la technologie et des logiciels », juge Neil Mawston, directeur du cabinet d’études Strategy Analytics.

Dotée d’une meilleure définition que l’iPhone 3GS (avec 5 Mégapixels contre 3 pour le précédent), la caméra est dotée d’un flash. Sur la face avant, une caméra de moins bonne qualité est ajoutée, pour des conférences vidéo.

 

Concurrencé par Google

 

L’écran, de même taille que les précédents (9 cm de diagonale), est passé à la haute définition. De ce fait, les applications conçues pour l’iPhone, qui utilisent le nouveau système d’exploitation iPhone OS 4.0, pourront fonctionner aussi sur l’iPad, sans dégradation de la qualité d’image. L’écran est aussi brillant que sur l’iPad, mais pas aussi avancé que celui du récent Wave de Samsung. Le sud-coréen qui fournit les écrans de l’iPhone « a décidé de conserver jusqu’en 2011 la technologie (appelée Super Amoled) pour nos téléphones mobiles », souligne-t-on chez son concurrent. La qualité de l’écran est un point clé pour améliorer l’utilisation de la batterie, sans la recharger.

Le nouveau système d’exploitation pour l’iPhone va permettre de mieux gérer les applications. Par exemple, il sera possible de regrouper deux adresses e-mails sur la même page, ce qui réduira le temps passé à ouvrir ses boîtes mail.

Au premier trimestre, avec 8,75 millions d’appareils livrés, Apple ne contrôle que 3 % du marché mondial des mobiles. Mais déjà 16,4 % du segment mondial des smartphones, le plus dynamique du marché. Le problème est qu’Apple est désormais concurrencé par Google, qui avec son logiciel gratuit Android, déjà adopté par les constructeurs HTC, Samsung et Motorola vend désormais plus de téléphones que lui. Toutefois, Android Market ne compte que 50 000 applications, soit quatre fois moins que l’App Store d’Apple, ouvert en juillet 2008, et qui a généré plus de 4 milliards de téléchargements. Un record dans l’histoire récente des téléphones mobiles. « Les applications gagnent en popularité et incitent des clients à s’accrocher à un produit », estime Carolina Milanesi, analyste du Gartner. De ce fait, Steve Jobs a qualifié, à juste titre, la conférence des développeurs comme le « centre de l’Univers pour les applications »

 

source lefigaro

21:01 Écrit par Schaka@ dans Technologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.